Dominique TROTIGNON




Conférence

DUKKHA


Dukkha veut dire la douleur, la peine, la souffrance.
C’est une caractéristique dominante dans le monde dans lequel nous vivons. Selon Bouddha, le seul fait de vivre est marqué par la caractéristique de Dukkha, qui est la peine qui se manifeste sous toutes ses formes.
Ce peut être la peine qu’on éprouve dans la tristesse, dans la misère ou dans les difficultés de la vie. Ce peut être aussi la peine qu’on peut ressentir lorsqu’on est saturés de plaisir, à tel point que l’objet du plaisir devient lui-même dégoûtant et répulsif. C’est la peine d’être séparé de ceux que l’on aime, mais c’est aussi celle de devoir supporter la présence des êtres que nous n’aimons pas. C’est la peine de ne pas vivre dans des endroits où l’on aimerait vivre et aussi celle d’être obligé de vivre dans des endroits où nous ne voulons pas vivre.

D’une manière ou d’une autre, que nous le voulions ou non, de nombreuses situations dans lesquelles nous nous trouvons sont pénibles.
On a parfois accusé l’enseignement de Bouddha d’être pessimiste à cause de cette affirmation et on dit quelques fois que le monde n’est pas si pénible que ça parce qu’il y a de l’espoir. Il y a l’espoir d’un monde meilleur, l’espoir de gagner un paradis, de créer un monde plus heureux, de construire un environnement qui soit plus humain, plus équilibré.

Lorsque les gens disent ainsi que le monde n’est pas si malheureux car il y a de l’espoir, Bouddha, dans son enseignement, a tendance à nous dire que c’est justement parce qu’il y a de l’espoir que cela montre que le monde est bien plus malheureux qu’on ne le pense
--------------------------------------------------------------------------

Dominique Trotignon est Directeur de l'Institut d'Etudes Bouddhiques (anciennement : Université Bouddhique Européenne).
Vice-président de l’Association Bouddhique Theravâda "Vivekârâma", il effectue des travaux de synthèse et de réflexion sur le bouddhisme ancien de l'Inde et de l'Asie du Sud-est (Theravâda), ainsi que sur l'implantation du bouddhisme en France.
Il est l'auteur de "La mort est-elle une fin ?" (Salvator), et a aussi participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs, dont ceux de la collection "Ce qu'en disent les religions" sur le thème "Les femmes et les religions", et "La Création du Monde" (éditions de l'Atelier, 2002 et 2004).




        Découvrez le calendrier du Centre Le Maître Spirituel du Centre Comment adhérer à  l'Association Les Maîtres Spirituels invités Découvrez les activités non-bouddhistes du Centre Découvrez d'autres sites Découvrez le programme de la Sangha de Kalou Rinpotché Découvrez le programme de la Sangha de Gangteng Rinpotché Découvrez le programme de la Sangha de Gyétrul Jigmé Rinpotché